Accueil
  • 7e semaine de Pâques
    Couleur liturgique: blanc

    Témoins de la foi

    Saint Philippe Néri. Prêtre, fondateur de l’Oratoire, société de prêtres dévoués à la formation des jeunes, Philippe Néri a laissé le souvenir d’un saint joyeux, aux fantaisies imprévisibles, ardent à la prière et aux charités vécues. Il meurt à l’âge de 80 ans, en 1595.

    Lectures


    Éditorial du mois de mai

    Proximité et service

    Avant une célébration de la confirmation, j’assemblais mon bâton pastoral dans la sacristie de l’église lorsqu’un servant de messe m’a demandé: «Qu’est-ce que cette chose?» J’ai répondu en disant que ce n’était pas «une chose» et que ça s’appellait un bâton pastoral. Alors il m’a demandé: «Frappez-vous le monde avec?» Je lui ai assuré que ce n’était pas une arme, et je lui ai dit que c’était un signe et un symbole de ce que je suis appelé à être un pasteur. Ma réponse a semblé le rassurer.

    En savoir plus >

    MÉDITATION DU JOUR

    (Actes 20, 17-27) Paul fait ses adieux aux anciens d'Éphèse à qui il a fait connaître Jésus Christ malgré toutes les difficultés rencontrées. Il témoigne de sa foi et de son désir ardent d'accomplir la mission qu'il a reçue d'annoncer l'Évangile au plus grand nombre. Toute sa vie proclame le Royaume.

En ces temps de pandémie, Prions en Église vous offre les textes de la messe du jour afin de nourrir votre vie de prière en Église.


Lundi 25 mai Mardi 26 mai Mercredi 27 mai Jeudi 28 mai Vendredi 29 mai Samedi 30 mai Dimanche 31 mai

CÉLÉBRER LE DIMANCHE AVEC PRIONS

31 mai 2020 — Dimanche de la Pentecôte A (Rouge)

Les suggestions de cette section s’ajoutent à celles que Prions en Église offre chaque dimanche. Elles proviennent de la revue Vie liturgique

PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

Le développement humain authentique 

Le développement humain doit «promouvoir tout homme et tout l'homme.» (Paul VI, encyclique Populorium progressio, numéro 14) Jean-Paul II reprend cette formule-choc dans son encyclique sur le «développement authentique de l'homme et de la société» (Sollicitudo rei socialis, numéro 1). Il explicite: «Le vrai développement ne peut pas consister dans l'accumulation pure et simple de la richesse et dans la multiplication des biens et des services disponibles, si cela se fait au prix du sous-développement des masses et sans la considération due aux dimensions sociales, culturelles et spirituelles de l'être humain.» (numéro 9)  


Développement humain et pauvreté

Nous vivons dans un monde très développé sur les plans économique et technique. Mais nous y trouvons aussi des sous-développements dramatiques. Pensons aux taudis, aux logements insalubres ou trop petits de nos villes. Songeons à ces sans-abris, ces mendiants, ces familles qui doivent recourir aux banques alimentaires.

Beaucoup n'ont ni les capacités financières ni le soutien nécessaire pour accéder à un enseignement supérieur ou technique indispensable pour s'adapter aux transformations rapides et profondes du monde du travail et des technologies qui lui sont liées. D'où le drame du chômage. Songeons également aux personnes blessées physiquement ou mentalement, les réfugiés en mal d'accueil...

Il est donc urgent de rappeler l'option préférentielles pour les pauvres. Celle-ci affirme que nous nous reconnaissons les uns les autres comme des personnes de même dignité, droits et devoirs. Les plus nantis sont appelés quant à eux à partager ce qu'ils possèdent en vue du bien commun.

Développement humain et solidarité internationale

Il ne suffit pas de regarder la situation interne de notre pays. Nous sommes tous et toutes appelés à cultiver une conscience aiguë de notre solidarité internationale. Les biens de la création sont destinés à tous, dans l'optique de la justice et de la fraternité mondiales.

Comme chaque personne, chaque peuple a sa propre dignité, qu'il faut respecter et promouvoir. La solidarité nous interdit de voir l'«autre» (personne ou nation) comme un instrument dont on exploite à peu de frais les capacités et les richesses pour l'abandonner ensuite comme un déchet. Un développement qui ne respecte pas les droits de la personne sur les plans social, économique et politique n'est pas vraiment digne de l'être humain. Il faut donc assister les pays économiquement faibles ou aux limites de la survie. Option nécessaire pour progresser vers une paix juste dans la solidarité.

Développement humain et respect de la nature

Le caractère éthique d'un développement durable et global exige le respect pour l'ensemble de tous les êtres qui dépendent de la nature. On doit donc en faire un usage qui tient compte des liens qui tissent intimement la création, l'humain compris, en un seul tout. Un développement qui ignore ou nie l'exigence éthique contamine, et détruit même l'environnement, avec de graves conséquences pour l'humanité entière.

«Un monde meilleur est possible grâce au progrès technologique si celui-ci est accompagné par une éthique fondée sur une vision du bien commun, une éthique de liberté, responsabilité et fraternité, capable de favoriser le plein développement des personnes en relation avec les autres et avec la création.» (Discours du pape François, séminaire sur le bien commun à l'ère numérique, 27 septembre 2019)     

Mgr Roger Ébacher

 

 

 

 

Application Prions en Église

Application Prions en Église

Nous vous offrons un accès gratuit à l’application Prions en Église France et à l’espace premium qui proposent l’intégralité des lectures des messes et bien plus.
Découvrez >