Accueil
  • Mercredi des Cendres
    Couleur liturgique: violet

    Témoins de la foi

    Sainte Scholastique. Religieuse, fondatrice des Moniales bénédictines. Elle était la sœur de saint Benoît, le grand inspirateur des moines d’Occident. La tradition retient leurs longs entretiens spirituels et leur mort à quelques semaines d’intervalle, en 547.

    Lectures

    • Joël 2, 12-18   
    • Psaume 50 (51)

    • 2 Corinthiens 5, 20 – 6, 2   
    • Matthieu 6, 1-6.16-18

      En savoir plus >

    Éditorial du mois de février

    «J’étais malade et vous m’avez visité»

    Ma belle-mère a passé les dernières années de sa vie dans une résidence privée pour personnes âgées. Quelque temps après son admission, la propriétaire me fait savoir qu’elle cherche quelqu’un pour apporter la communion à ses pensionnaires. C’est ainsi que je suis devenu ministre extraordinaire de la communion auprès des malades. Belle-maman nous a quittés en 2009, mais j’ai offert à la propriétaire de la résidence de poursuivre mon engagement.

    En savoir plus >

    MÉDITATION DU JOUR

    (Matthieu 6, 1-6.16-18) Alors que nous vivons dans un monde où l’on privilégie le paraître et les gratifications immédiates, Matthieu nous invite à prier avec fidélité, patience et discrétion, comme Jésus qui se retire quarante jours dans le désert.

     



CÉLÉBRER LE DIMANCHE AVEC PRIONS

14 février 2016 — 1er dimanche de Carême C (Violet)

Les suggestions de cette section s’ajoutent à celles que Prions en Église offre chaque dimanche. Elles proviennent de la revue Vie liturgique

PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

Enfantine, notre foi?

«C’est la volonté de Dieu», «Dieu est venu le chercher». J’entends souvent — et peut-être vous aussi — ces expressions. Souvent elles sont formulées comme une fatalité d’origine divine. Manière enfantine d’expliquer l’inexplicable lors d’événements difficiles, de drames humains. Qu’en est-il au juste?


Malgré les deux mille ans écoulés depuis la venue de Jésus, notre foi et notre compréhension de Dieu demeurent encore jeunes. Comme chrétiens et chrétiennes, nous répétons régulièrement le Notre Père, appris de Jésus. Pourtant, les paroles: «Que ta volonté soit faite» me semblent parfois perverties. Quelle est, au fait, cette volonté de Dieu?

La foi chrétienne, l’enseignement du Sauveur et toute l’histoire biblique — y compris l’Ancien Testament — devraient nous permettre de comprendre une chose fondamentale. De la Genèse jusqu’au dernier livre de l’histoire sainte, nous voyons ce que Dieu désire pour les hommes et les femmes: leur bonheur. Dieu veut l’humanité libre, épanouie et heureuse. Sa demande principale vers laquelle tous les récits bibliques tendent, est que nous l’aimions, lui, Dieu, et que nous aimions notre prochain de tout notre être afin de bâtir un royaume d’amour.

Ainsi, la volonté de Dieu n’est pas une fatalité. Il s’agit plutôt de son désir qu’au fil des événements, nous continuions à œuvrer pour l’avènement du royaume de Dieu. Celui où l’humanité tout entière sera enfin libre et heureuse. La volonté de Dieu ne s’inscrit pas dans le drame qui arrive, mais dans nos attitudes au cœur de tout que nous vivons.

Dany Dubois 

Ipone Apllication

LAISSEZ LA PAROLE DE DIEU VOUS MENER À LA PRIÈRE

Découvrez Prier la parole pour vivre pleinement votre foi.
Je m'abonne >

Angelus - Une application gratuite pour la prière

Angelus - Une application gratuite pour la prière

Programmez vos rendez-vous prière, confiez vos intentions de prière à la Vierge de Lourdes, faites sonner les cloches, personnalisez votre temps de prière avec Marie.
Découvrez >