Accueil
  • 3e dimanche du temps ordinaire
    Dimanche de la parole de Dieu
    Couleur liturgique: vert

    Témoins de la foi

    Saint Clément d’Ancyre (mort en 309). Évêque d’Ancyre (actuelle Ankara, en Turquie), il fut arrêté et martyrisé sous Dioclétien.
    Xavier Lecœur

    Lectures

    • Néhémie 8, 2-4a.5-6.8-10
    • Psaume 18B (19)
    • 1 Corinthiens 12, 12-30
    • Luc 1, 1-4; 4, 14-21

    En savoir plus >


    Éditorial du mois de janvier

    Nous avons vu son astre…

    LA SEMAINE DE PRIERE pour l’unité des chrétiens (18 au 25 janvier) n’est pas un temps liturgique proprement dit. Sa célébration est quand même fortement recommandée par l’Ordo (calendrier liturgique) à l’usage du Canada francophone. C’est conformément aux directives de celui-ci que Prions en Église indique la possibilité d’utiliser la Messe pour l’unité des chrétiens durant ces jours de prière œcuménique.

    En savoir plus >

    OBJECTIF-VIE

    La joie de revivre

    — Dans mon milieu de vie, j'organise des rencontres conviviales et simples, où se font entendre les paroles de Jésus.

    — Dans ma communauté chrétienne, je m'efforce de cimenter l'unité et de porter plus attention aux personnes dans le respect de leurs différences.

ÉDITION DOMINICALE

Pendant la fermeture des églises, Prions en Église est heureux de vous donner accès, en téléchargement libre, à son édition dominicale.

TÉLÉCHARGER

CÉLÉBRER LE DIMANCHE AVEC PRIONS

23 janvier 2022 – 3e dimanche du temps ordinaire C (Vert)

Les suggestions de cette section s’ajoutent à celles que Prions en Église offre chaque dimanche. Elles proviennent de la revue Vie liturgique

PRIER ET RÉFLÉCHIR EN ÉGLISE

Marie-Anne Blondin

Les parents d’Esther Sureau (1809 — 1890) dits Blondin étaient illettrés. Elle-même est âgée de plus de vingt ans quand elle apprend à lire et à écrire, tandis qu’elle travaille comme domestique chez les sœurs de la Congrégation Notre-Dame, à Terrebonne. Elle réalise alors l’importance de l’éducation et, afin de faciliter la scolarisation des enfants pauvres des campagnes, elle fonde à Vaudreuil, avec quelques compagnes, les Sœurs de Sainte-Anne, en 1850, adoptant le nom religieux de Marie-Anne. 


En 1853, la congrégation déménage à Saint-Jacques de Montcalm; l’année suivante, à la suite d’intrigues menées par un prêtre de la paroisse, Mère Marie-Anne, qui est alors supérieure de la communauté, accepte de démissionner. Elle sera mise à l’écart, au point qu’à son décès, les novices et les jeunes sœurs ignorent qui a fondé leur institut. C’est en rappel de ces événements que la première biographie d’envergure de Mère Marie-Anne s’intitulait Martyre du silence (1956). Elle est béatifiée en 2001.

     L’action de Marie-Anne Blondin continue d’inspirer des religieuses au Cameroun, en Haïti, au Chili, aux États-Unis et dans l’est et l’ouest du Canada. À la suite de Mère Marie-Anne, soutenues par leurs associés, les Sœurs de Sainte-Anne continuent de promouvoir l’éducation et la justice, et de s’engager dans les soins de santé et l’animation sociale et pastorale.

     Une jeune campagnarde analphabète qui fonde une communauté d’enseignantes, une femme mise à l’écart par le clergé de son temps et qui est glorifiée par le pape cent cinquante ans plus tard: Marie-Anne Blondin demeure un signe de l’action du Dieu qui «élève les humbles» (Luc 1, 52).

Claude Auger

Application Prions en Église

Application Prions en Église

Nous vous offrons un accès gratuit à l’application Prions en Église France et à l’espace premium qui proposent l’intégralité des lectures des messes et bien plus.
Découvrez >

Découvrez le livre Grandir

Es-tu en train de vivre une perte, que ce soit une séparation, la perte de la santé, le deuil d'un être cher? GRANDIR veut t'accompagner sur la route qui s'ouvre devant toi